move arrows
move arrows

link: http://www.aiguille-en-fete.com/Regard-sur-Thanos-Kyriakides,-plasticien-et-couturier-pour-l-imaginaire_a1435.html


Regard sur Thanos Kyriakides, plasticien et couturier pour l’imaginaire

image

Artiste grec, à la base styliste et rédacteur de mode, lorsqu’il perd la vue, Thanos Kyriakides décide de faire évoluer ses créations, de la même manière que lui a dû changer de mode de vie.
Du 25 juin au 7 juillet dernier, le créateur était à l’honneur à Paris grâce à une exposition de sa dernière collection « Blind Adam » à l’espace C L’agence, dans le 2ème arrondissement.


Regard sur Thanos Kyriakides, plasticien et couturier pour l’imaginaire
Thanos Kyriakides commença à travailler dans le milieu de la mode en 1990 en tant que rédacteur. Il eut l’occasion de collaborer avec de grands titres grecs comme Vogue Hellas, L’Officiel Hellas, In Style, Harper’s Bazaar, Elle, ou encore Esquire.

En 2002, sa vie prit un tout autre tournant lorsqu’il apprit être atteint d’une maladie génétique de la rétine, qui dégradait considérablement sa vue.

Aujourd’hui, Thanos continue à travailler dans la mode à sa manière. Durant les sept dernières années, il a su développer de nouveaux talents qu’il n’aurait sans doute jamais découvert sans sa maladie. Désormais, le sens tactile est devenu pour lui un outil précieux, lui permettant d’imaginer des vêtements.

"Blind Adam"

 

image

Regard sur Thanos Kyriakides, plasticien et couturier pour l’imaginaire
Il y a deux ans, le projet Blind Adam s’éveilla dans la tête de Thanos Kyriakides.
Son idée était d’utiliser certaines de ses références telles que les œuvres de Cocteau, Giacometti, Pollock, etc., et de les combiner avec son expérience passée dans le milieu de la mode.

Malgré sa déficience visuelle, ne voulant pas quitter le monde de la couture, Thanos Kyriakides a donc développé un concept de vêtements invisibles.
Dans la collection « Blind Adam » (www.blindadam.com ), seul le squelette des habits existe, le reste étant laissé à l’imaginaire.
Bien que ce concept paraisse abstrait, la technique conçue par Thanos Kyriakides permet en fait très facilement de se faire une idée de ce que serait le vêtement dans la réalité.

A la manière du braille, les créations en fils de laine de « Blind Adam » représentent le croquis palpable du vêtement.
Chacune des pièces est unique et appelle différentes interprétations.

La scénographie de l’exposition est très sobre, seuls quelques cintres métalliques et une demi-douzaine de mannequins font office de cimaises pour les œuvres textiles.
Cependant, les créations de laine noire, des fils partiellement tricotés ou tout simplement noués, s’intègrent parfaitement dans cet environnement blanc immaculé, à la limite du fantomatique.

Ce que l’on retient surtout de l’artiste et de ses créations, c’est sans doute cette capacité à communiquer de façon si simple, la vision qu’il a des vêtements qu’il veut créer.